Mess Clown

Atelier mensuel de clown

Horaires:

78 heures d’enseignement / 13 jours

1 dimanche / mois de septembre à juin, de 10h à 18h (pose de 13h à 15h autour d’un repas partagé)

Lieu et dates:

- au Daki Ling le 27 septembre, le 4 octobre, le 8 novembre 2020, le 17 janvier, le 7 févier, le 11 avril et le 9 mai 2021

- à l'Ecoloc (Barret sur Méouge, 05) le 19 et 20 décembre 2020, le 6 et 7 mars et le 19 et 20 juin 2021

Le 27 septembre / 4 octobre : possibilité de venir essayer une séance avant inscription

Prix:

50e la séance / 650 e l'année en auto-financement échelonnable

150 e / 1950 e l'année en financement Afdas

Renseignements et/ou inscription:

coline.trouve@gmail.com

http://www.dakiling.com/spectacle/stage-mensuel-mess-clown/

Préambule :

Qu’est ce que le clown ?

 

C’était le circassien en fin de carrière, le valet de ferme reproduisant les numéros de grands écuyers, ou peut être simplement un clochard au nez vinassé entré par mégarde dans l’arène d’un cirque.

Échappé des pistes du cirque traditionnel, le clown est devenu une technique d’acteurs partis à la recherche de leur propre sensibilité comme matière de jeu.

Le clown est une façon d’être au monde, au plus prêt de ses émotions, en prise directe avec l’instant et l’imprévu, forte d’un grand désir de « jouer à » ou de se « prendre pour ».

Le clown fait d’abord rire mais émeut aussi et questionne surtout. Le rire qu’il procure est un véritable acte de libération pour le public et pour le clown lui-même.

La pratique du clown nous rapproche de ce qui nous rend humain, une sensibilité qui nous fragilise mais qui en l’acceptant donne de la beauté à nos vies.

 

 

Cet atelier n’a aucune visée thérapeutique, nous envisageons ici le clown comme un métier à apprendre, qui vient jouer avec la sensibilité de chacun.e.

 

La méthode :

 

Il est important de suivre l’enseignement sur l’année qui contient une progression du solo vers le duo et de l’improvisation vers l’écriture.

 

En partant simplement de soi, de nos forces et de nos faiblesses sans autres outils que son corps au service de nos émotions, son attention au service du ridicule. Nous travaillons sans nez.

- travail sur le solo, le duo, les 5 étapes d’écriture d’un numéro de clown.

- travail avec le corps ( en débranchant le cerveau ! ), la circulation et les niveaux d’énergie, les émotions, les états, les styles de jeux.

- travail sur le ludisme, la spontanéité, la fantaisie

- travail d’écoute ( soi, le/la partenaire, le public )

- travail sur l’ancrage, l’ici et maintenant, le lâcher prise, la conviction.

- 1 week-end d’humour physique à mi parcours: petits accidents avec corps, objets, faux combat

 

Objectifs :

 

Acquérir une pratique, un vocabulaire et des outils pratiques.

Apprendre avec ludisme dans le respect de chacun.e.

Viser une autonomie.

Développer sa pratique clownesque ou en apprendre les bases selon une méthode notamment inspirée par la formation délivrée par le Hangar des Mines (Michel Dallaire, Christine Rossignol et Emmanuel Sembely).